Réversibilité

Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal





Plan de la fiche sur Réversibilité de Charles Baudelaire :
Introduction
Texte du poème Réversibilité
Annonce des axes
Commentaire littéraire
Conclusion




Introduction

    Le poème Réversibilité, extrait de Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire, est dédicacé à Mme Sabatier et est construit de la même façon que "Moesta et Errabunda", "Le Balcon" et plus particulièrement "L'irréparable", dont nous reparlerons par la suite. Nous pouvons nous demander comment est-il possible de passer du spleen à l'idéal. Pour répondre à cela, nous verrons dans un premier temps les images du spleen correspondantes aux 4 premières strophes puis, dans un second temps nous étudierons la prière qui sert à remettre en question (=conjurer) le spleen.

Charles Baudelaire
Charles Baudelaire


Texte du poème Réversibilité


Télécharger Réversibilité - de Baudelaire en version audio (clic droit - "enregistrer sous...") - Lu par Janico - source : litteratureaudio.com

XLIV - Réversibilité

Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse,
La honte, les remords, les sanglots, les ennuis,
Et les vagues terreurs de ces affreuses nuits
Qui compriment le coeur comme un papier qu'on froisse ?
Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse ?

Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine,
Les poings crispés dans l'ombre et les larmes de fiel,
Quand la Vengeance bat son infernal rappel,
Et de nos facultés se fait le capitaine ?
Ange plein de bonté connaissez-vous la haine ?

Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres,
Qui, le long des grands murs de l'hospice blafard,
Comme des exilés, s'en vont d'un pied traînard,
Cherchant le soleil rare et remuant les lèvres ?
Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres ?

Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides,
Et la peur de vieillir, et ce hideux tourment
De lire la secrète horreur du dévouement
Dans des yeux où longtemps burent nos yeux avide !
Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides ?

Ange plein de bonheur, de joie et de lumières,
David mourant aurait demandé la santé
Aux émanations de ton corps enchanté ;
Mais de toi je n'implore, ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières !

      Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal



Annonce des axes

I. Les images du spleen
II. Une prière pour conjurer le spleen



Commentaire littéraire

I. Les images du spleen

* Jeu des antithèses :
gaieté / angoisse, honte, remords…
bonté / haine, vengeance, fiel…
santé / Fièvres (représentation de la folie), hospice, pied traînant…
beauté / rides, hideux, horreur…
La première question sert à développer les images du spleen qui sont majoritaires et forment un déséquilibre vers le spleen.

* Comparaisons et métaphores :
papier froissé ("comprime le cœur comme un papier qu'on froisse")
la guerre
la folie
les yeux ("nos yeux avides")
Le papier froissé peut être en rapport avec le sentiment amoureux, l'insomnie de l'amour, l'angoisse devant un poème => il y a plusieurs explications, multiplications d'images extrêmes du spleen. Le spleen est un mélange d'angoisses.

* Les interrogations : elles sont redoublées mais restent sans réponse.

* Le monologue correspond à la solitude => le pronom "vous" marque la distance et la solitude du poète.

Le vocabulaire religieux est très présent dans ce poème. Il se situe du côté du spleen ("vengeance", "dévouement") mais c'est aussi grâce à ce vocabulaire religieux qu'on se trouve face à une réversibilité, une prière. L'aspect religieux se situe donc aussi du côté de l'idéal.


II. Une prière pour conjurer le spleen

* Le titre invoque la prière car si on prie les saints, on a une chance d'être sauvé. "Réversibilité" a un sens optimiste qui s'oppose à "Irréparable" ou "Irrémédiable".

* Rythme et répétitions (prière, mantra, verset, chapelet…)
- anaphore de l'invocation ou de l'interpellation sur l'hémistiche de l'alexandrin ("ange plein de beauté) => rythme binaire (6/6)
- sonorité : allitération en "té"
- même construction à chaque strophe => idée de refrain
- marques de rythme régulier et de rythme irrégulier : modernité du poème.

* Dimension religieuse
- l'image prédominante est celle de l'Ange qui est une femme (on l'apprend dans la dernière strophe)
- intimité de la prière ("tu") qui devient optimiste : il n'y a plus de questions, c'est juste une phrase (alors qu'avant il y en avait 2) qui est une demande.
Par rapport aux autres strophes, le déséquilibre est du côté de l'idéal. ("bonheur", "joie", "lumières").




Conclusion

    Nous avons vu que les 4 premières strophes du poème Réversibilité étaient composées d'images se tournant vers le spleen, alors que dans la dernière strophe, c'est le côté de l'idéal qui l'emporte grâce à la prière. Celle-ci a donc permis à Baudelaire de passer du spleen à l'idéal, les sentiments changent. Dans "L'irréparable", le pessimisme est présent jusqu'à la fin, c'est un rattachement au point de vue formel.


Si vous avez aimé cette analyse de Réversibilité de Charles Baudelaire, vous aimerez aussi les analyses des poèmes suivants :





Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à Nahela pour cette analyse de Réversibilité de Baudelaire