Adieu !

Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou





Introduction

    Adieu est un poème du recueil Poèmes à Lou dont la forme s’inscrit dans la recherche que fait Apollinaire pour rassembler tous les arts. Adieu est un poème en acrostiche (c'est-à-dire que tous les débuts de vers forme un mot : Lou).


Nature : poème acrostiche sous forme épistolaire
Ton : lyrique
Objet : poème pour sa bien aimée

Lou
Louise de Coligny Chatillon, dites Lou




Lecture du poème


Télécharger Adieu ! - de Apollinaire en version audio (clic droit - "enregistrer sous...")
Lu par René Depasse - source : litteratureaudio.com


Adieu !

L’amour est libre il n’est jamais soumis au sort
O Lou le mien est plus fort encor que la mort
Un cœur le mien te suit dans ton voyage au Nord

Lettres Envoie aussi des lettres ma chérie
On aime en recevoir dans notre artillerie
Une par jour au moins une au moins je t’en prie

Lentement la nuit noire est tombée à présent
On va rentrer après avoir acquis du zan
Une deux trois A toi ma vie A toi mon sang

La nuit mon coeur la nuit est très douce et très blonde
O Lou le ciel est pur aujourd’hui comme une onde
Un cœur le mien te suit jusques au bout du monde

L’heure est venue Adieu l’heure de ton départ
On va rentrer Il est neuf heures moins le quart
Une deux trois Adieu de Nîmes dans le Gard

4 fév. 1915


Adieu - Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou


Structure du poème

Vers 1 à 3 : célébration de l’amour
Vers 4 à 6 : demande de lettres
Vers 7 à 15 : la nuit et tout ce qui s’y rapporte


Commentaire littéraire

I. Evocation de la vie quotidienne

1. Précision et flou :

=> Beaucoup de précision :
- Pour les lieux : " Nîmes "
- Date : " 4 février 1915 "
- Description des actions : " après avoir acquis de zan "

Beaucoup de précision mais aussi éléments flous :

=> Beaucoup d’éléments flous :
- Voyage de sa bien-aimée pas précis : " ton voyage au Nord "
- Action pas précises : " on va renter " (d’où vient-il ?)
- " Une… deux…trois… " : flou car on sait pas de que c’est.

2. Dominé par la joie :

=> Plaisir pour le bonbon (vers 8 : zan)
=> Attente des lettres
=> Nuit blonde : nuit féminine, personnifié devient presque compagne et illuminé par vie quotidienne

-> Evocation moderne de la vie quotidienne qui aboutit sur la célébration de l’amour.


II. Célébration de l’amour :

1. Force inaltérable :

=> Célébration inconditionnelle du sentiment : "  amour libre "
=> Amour brave toutes les circonstances : " jamais ", pas de frontière : " jusques au bout du monde "
=> Amour fidèle : vers 3 – vers 12

2. Marques de tendresse :

=> Vers 2 : " Lou ", vers 4 : " ma chérie ", vers 10 : " mon cœur "

3. Amour menacé :

=> Titre : adieu = séparation définitive
=> Evocation d’un (suicide) sacrifice : vers 13 : " l’heure est venue " = heure fatale
=> Amour avec beaucoup de fougue mais éléments tragiques. Apparaît comme un jeu léger sur les sentiments.


III. Lettre - jeu :

1. Dans la forme acrostiche :

=> Forme en acrostiche :
- Ressemble aux enluminures du Moyen-Age
- Rappelle amour du poète
- Montre fraîcheur de l’amour

2. Dans la forme chanson :

=> Vers 3 reprit au vers 12
=> Vers 8 reprit au vers 14
=> La reprise des chiffres (" Une… deux…trois… ") installe un rythme.

3. Presque dans la plaisanterie :

=> Artillerie rime avec chérie
=> Précision inutile : " Nîmes dans le Gard "




Conclusion

Le poème Adieu de Apollinaire est plein de charme et de fraîcheur ; c'est un poème lyrique (sentiments personnels) mais qui se refuse au pathétique et qui pourtant est plein d’émotions qui sont contenues :
- par recours à la forme générale
- par le jeu du nom : Lou

L'amour est la véritable valeur mais nous pouvons également sentir une inquiétude sous-jacente, en filigrane.

Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à J.O. qui m'a envoyé cette fiche sur Adieu de Apollinaire