Des coches

Les Essais - Montaigne

Extrait du livre III, chapitre VI

De "Quand je regarde…" à "...si misérables."






Introduction

- Contexte historique : Conquista : extermination des indiens sur l’ordre du Pape, avec l’aide financière des rois. 9 millions de morts.
Guerres civiles de religion : protestants contre catholiques. 1598 : fin des guerres de religion qui ont beaucoup soucié Montaigne, sans pour autant qu’il prenne position.

Montaigne, dans cette œuvre majeure que constitue Les Essais, met toute son éloquence au service d’un réquisitoire contre la conquête des Indiens par l’occident.


Lecture du texte

    Quand je regarde à cette ardeur indomptable de quoi tant de milliers d’hommes, femmes et enfants, se présentent et rejettent à tant de fois aux dangers inévitables, pour la défense de leurs dieux et de leur liberté ; cette généreuse obstination de souffrir toutes extrémités et difficultés, et la mort, plus volontiers que de se soumettre à la domination de ceux de qui ils ont été si honteusement abusés, et aucuns choisissant plutôt de se laisser défaillir par faim et par jeûne, étant pris, que d’accepter le vivre des mains de leurs ennemis, si vilement victorieuses, je prévois que, à qui les eût attaqués pair à pair, et d’armes, et d’expérience, et de nombre, il y eût fait aussi dangereux, et plus, qu’en autre guerre que nous voyons.
    Que n’est tombée sous Alexandre ou sous ces anciens Grecs et Romains une si noble conquête, et une si grande mutation et altération de tant d’empires et de peuples sous des mains qui eussent doucement poli et défriché ce qu’il y avait de sauvage, et eussent conforté et promu les bonnes semences que Nature y avait produites, mêlant non seulement à la culture des terres et ornement des villes les arts de deçà, en tant qu’elles y eussent été nécessaires, mais aussi mêlant les vertus Grecques et Romaines aux originelles du pays ! Quelle réparation eût-ce été, et quel amendement à toute cette machine, que les premiers exemples et déportements nôtres qui se sont présentés par-delà eussent appelé ces peuples à l’admiration et imitation de la vertu, et eussent dressé entre eux et nous une fraternelle société et intelligence ! Combien il eût été aisé de faire son profit d’âmes si neuves, si affamées d’apprentissage, ayant pour la plupart, de si beaux commencements naturels !
    Au rebours, nous nous sommes servis de leur ignorance, et inexpérience à les plier plus facilement vers la trahison, luxure, avarice et vers toute sorte d’inhumanité et de cruauté, à l’exemple et patron de nos mœurs. Qui mit jamais à tel prix le service de la mercadence et du trafic ? Tant de villes rasées, tant de nations exterminées, tant de millions de peuples passés au fil de l’épée, et la plus riche et belle partie du monde bouleversée pour la négociation des perles et du poivre ! Mécaniques victoires. Jamais l’ambition, jamais les inimitiés publiques ne poussèrent les hommes les uns contre les autres à si horribles hostilités et calamités si misérables.

Les Essais, livre III, chapitre VI (extrait) - Montaigne



Annonce des axes

    Nous allons tout d’abord voir la mise en œuvre du réquisitoire, ensuite en quoi il met en œuvre les valeurs humanistes et enfin nous verrons que ce texte est plus ambigu qu’il n’y parait.

I. Mise en œuvre du réquisitoire
II. Texte humaniste
III. Discours ambigu



Commentaire littéraire

I. Mise en œuvre du réquisitoire

A. La structure

- Tableau des conquis (1er paragraphe  de "Quand je regarde..." à "...que nous voyons.")
- Admiration des Anciens (2ème paragraphe  de "Que n’est tombée sous Alexandre..." à "...si beaux commencements naturels !")
- Tableau noir de l’ancien Monde (occident) (3ème paragraphe  de "Au rebours..." à "...calamités si misérables.")

B. La portée des idées

- Admiration du courage des Indiens, termes mélioratifs.
- Utopie : phrases exclamatives, admiration des anciens.
- Tableau noir de l’occident, termes péjoratifs

C. Art oratoire

- Phrases longues, rythme ternaire : procédés d’amplifications qui donnent plus de valeur aux arguments.
- Sonorités, figures de style : effet sonore, discours important.
- Phrases exclamatives : renforce l’intensité des sentiments.

=> Montaigne veut nous faire partager ses sentiments, c'est-à-dire son admiration pour les Indiens, puis ses regrets et enfin sa réprobation à l’égard des Européens. Il utilise le registre lyrique, plus encore il veut nous faire adhérer à sa critique. C’est pourquoi il emploie le registre polémique. Son discours va même jusqu’à dresser un tableau pathétique des conséquences de la conquête. Enfin, l’ironie rend le constat encore plus accablant.


II. Texte humaniste

Référence à l’Antiquité, ouverture au monde, volonté d’un monde meilleur, nouvelle vision de la religion (cf. introduction).


III. Discours ambigu

- Discours contradictoire des Indiens : admiration et peuple nu. Pas de remise en cause de la suprématie européenne.
- Reprise des valeurs humanistes mais aussi désillusion, à la fois optimiste et amer par rapport à l’homme.
- Référence aux Anciens comme modèle traduit une illusion de Montaigne, parce qu’ils n’ont pas toujours été bien.




Conclusion

     Ce morceau d’éloquence au service de valeurs humanistes et de la cause des Indiens a une répercussion dans l’actualité (USA / Irak) et dans la littérature (Rousseau, Voltaire, Montesquieu…).
Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2021 !
Retourner à la page sur Les Essais de Montaigne !
Merci à Camille pour cette analyse sur Des coches - Les Essais - Montaigne