Réussir son analyse linéaire à l'oral du bac de français

Méthode pour l'épreuve anticipée du baccalauréat de français à la fin de l'année de première
Nouveau programme, à partir de 2019/2020





A retenir :
- Commencer par trouver les mouvements dans le texte
- Proposer une problématique pour cette analyse
- Toujours commenter le style ET le sens (la forme et le fond)
- Attention à ne pas faire de paraphrase
- Soigner son élocution



Dans une analyse linéaire, il faut étudier le texte en suivant la progression de celui-ci, et en dégageant les principaux mouvements du texte (2 à 4) qui donneront le plan de votre analyse linéaire.
Il faut aussi proposer une problématique émanent du texte, que vous devrez toujours garder à l'esprit lors de l'analyse du texte.


Commencer par trouver les mouvements dans le texte

Durant la préparation, une fois le texte lu, commencer par trouver les mouvements dans le texte (en général 2 à 4 mouvements). Ces mouvements auront déjà pu être définis en classe lors de l'année scolaire.

Ce découpage du texte doit être chronologique, et les parties doivent être cohérentes. Il faut donc repérer les étapes successives du texte pour déterminer ce plan.

Ces mouvements seront les parties qui structureront votre analyse linéaire.

Il faut également dégager une problématique du texte. Par exemple pour une fable de La Fontaine, montrer que le fabuliste cherche à plaire et instruire en même temps.


Organisation de son analyse linéaire

Vous analysez le texte vers par vers, ou phrase par phrase, ou paragraphe par paragraphe.

Cependant, dans la mesure du raisonnable, il est possible de rassembler le commentaire de procédés similaires même s'ils ne font pas partie de la phrase commentée dans l'instant (par exemple, les champs lexicaux sont souvent disséminés tout au long du texte).

Il faut donner un plan à son analyse linéaire, qui correspond donc au plan du texte étudié (les mouvements du texte).

Exemples d'analyse linéaire : Recueillement, de Baudelaire ; Les obsèques de la Lionne, de Jean de La Fontaine



Que faut-il commenter lors d'une analyse linéaire ?

- Le lexique (connotations de certains termes, oppositions et rapprochements de mots, registres utilisés, champs lexicaux…).
- Le rythme du texte (figures de style telles que la gradation, le chiasme…, répétition de mots, parallélisme de construction, vivacité du récit grâce au dialogue direct…)
- Les sonorités (figures de style, répétitions de sonorités : allitérations, assonances, rimes intérieures dans les poèmes…).   => Lien interne : Commenter les allitérations et assonances
- Les images (comparaisons, métaphores, métaphores filées…)
- Les références culturelles explicites et implicites (mythologie, littérature, histoire...).
- Le sens du texte, surtout lorsque celui-ci est implicite (sinon, attention à la paraphrase !)


Repérer :
• qui parle dans le texte ?, qui voit la scène ?
• les temps des verbes
• la structure logique du texte (mots de liaisons, de coordinations)
• les champs lexicaux et sémantiques
• les figures de style employées
expliquer l'effet produit par les éléments repérés dans l'analyse du texte
• proposer des idées argumentées

A chaque fois, citer le texte pour étayer vos propos.


Toujours commenter le style ET le sens

Par exemple, ne pas se contenter de dire : dans les vers "en automne feuille à feuille / Les feuilles / Qu'on foule" nous avons ici une allitération en [f], mais dire :
L'allitération en [f] dans les vers "en automne feuille à feuille / Les feuilles / Qu'on foule" évoque le bruit des feuilles mortes sous les pas.

Si possible, relier cela à la problématique (par exemple, si celle-ci a trait à la mélancolie de l'auteur) : ces feuilles mortes évoquent la saison de l'automne, saison propice à la mélancolie.


Attention à la paraphrase

Il ne faut pas répéter le texte, mais l'analyser.
Pour éviter de tomber dans la paraphrase, il faut toujours expliquer le sens caché du texte, ce qui n'est pas dit.


Soigner son élocution

C'est une épreuve d'orale, l'élocution (manière de s'exprimer oralement) entre donc en compte dans la notation.

Il faut utiliser un vocabulaire recherché.
Faire attention à votre niveau de langue (par exemple, ne pas dire "c'est pas" mais "ce n'est pas"). Il s'agit d'une épreuve littéraire, où il faut donc savoir montrer que l'on sait utiliser correctement la langue française ! Mais à l'inverse, éviter de vouloir faire trop savant et d'employer des mots dont vous ne maîtrisez pas totalement le sens. L'examinateur est en droit de vous demander les définitions des mots que vous utilisez.

Si vous manquez d'aisance à l'oral, une bonne méthode d'entraînement est de vous entraîner seul chez vous à voix haute, comme vous le feriez devant un examinateur.


Pour en savoir plus sur le déroulement de la première partie de l'oral du bac de français, voir la fiche Méthode pour l'analyse linéaire à l'oral du bac de français.





Voir aussi :
Déroulement de l'épreuve d'oral du bac de français
Comment gérer son stress pour le bac de français ?
Matériel à apporter au bac de français

Conseils pour l'écrit du bac de français

Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2020 !
Retourner à la page sur l'écrit du bac de français !