Pierre et Jean

Maupassant

- La partie de pêche -

Chapitre 6





PLAN

  1) LA NARRATION DE LA PARTIE DE PECHE

  2) UNE PARTIE DE PECHE EN FAMILLE
               a- contraste entre le paysage et l'attitude burlesque des personnages
               b- l'évolution du décor

  3) LA DEMANDE EN MARIAGE
               a- la progression de l'aveu
               b- le rôle symbolique de l'eau




INTRODUCTION

   Cette scène rappelle "une partie de campagne".
   Pierre va s'y effacer au profit de Jean, la narration va changer de point de vue, on voit désormais à travers Jean. Ce dernier va s'affirmer de plus en plus en voulant se marier. C'est le tournant de la focalisation du roman.
   Maupassant y raconte la demande en mariage de façon triviale.


1) LA NARRATION DE LA PARTIE DE PECHE

   La description du paysage met en avant une réalité, les lieux et les paysages existent vraiment. Ils sont mis en valeur, décrits positivement "lueur dorée et blonde", "jolie cour", un élément rappelle cependant la destruction : le moulin, comportement typique de Maupassant, il ne peut s'empêcher une touche négative.
   La réalité est encore présente dans les mots employés "salicoque", "lanet". Ce sont des mots du patois local.
   Les personnages s'habillent pour aller pêcher, Mlle de Rosémilly a une jupe fort relevée, détail qui va motiver la demande de Jean, va t-il l'épouser ? il se le demande lui même. Le désir est aussi physique et cette montée de désir le pousse à réfléchir, ses pensées sont narrativisées.
   Il se livre à une comparaison entre la fortune de Mlle de Rosémilly et la sienne. Il calcule, il est plus riche qu'elle mais les deux types de fortunes ne sont pas du tout du même ordre. Elle possède des terres, des fermes, ces biens sont à plus long terme très intéressants.
   Ses mobiles sont purement matériels, pas très sentimentaux. II conclut qu'il ne pourra pas trouver mieux... mais par rapport à l'argent pas à la personne ! c'est typique du mariage bourgeois.

   Jean et Melle de Rosémilly vont s'isoler, cet isolement est favorisé par l'exclusion de Pierre.


2) UNE PARTIE DE PECHE EN FAMILLE

           a- contraste entre le paysage et l'attitude burlesque des personnages

   Maupassant décrit un paysage splendide. Probablement pour ridiculiser les personnages, le contraste est fort, les personnages paraissent effectivement ridicules à côté de la splendeur de la nature. La nature est "un parc sans fin", alors que "la famille Roland et le capitaine Beausire se taisaient".

           b- marivaudage et comportement puéril de Jean et Melle de Rosémilly

    Jean et Mlle de Rosémilly jouent comme des enfants. Le niveau de séduction est très bas "en avant", "vous êtes méchante".

           c- l'évolution du décor

   Les roches deviennent des galets puis du sable, la mer se transforme en mare. Ce décor grandiose est donc devenu petit, plat, le paysage se rétrécit, il de rapproche, l'aveu aussi.


3) LA DEMANDE EN MARIAGE

           a- la progression de l'aveu

   La remarque "comme vous êtes jolie" est le premier aveu, elle lui répond comme pour une plaisanterie, c'est encore une marivauderie. La scène du reflet dans l'eau est plus subtile, l'eau joue un rôle important. L'aveu est de plus en plus précis.
   Il paraît presque réciproque "rien de plus […] pour le moment". Cette scène de pêche est comme pour cacher l'aveu, c'est une chasse mais à la femme !
   Cet aveu, qui se fait à travers l'eau, va changer le comportement de Mlle de Rosémilly, elle devient sérieuse, consciente. C'est un renversement, elle parle d'affaire, elle se montre une maîtresse femme, dominante. Elle a un ton grave, cette situation est tout à fait étonnante.
   Jean est abasourdi, il ne s'attendait pas à cette situation mais plutôt à la suit du Marivaudage, à un non qui veut dire oui...
   Il n'a pas assisté à la comédie d'amour à laquelle il s'attendait. son avenir est joué, il se sent renfermé " c'était fini, il se sentait lié, marié en vingt paroles". Cette vision est relativement pessimiste. Le seul échappatoire possible à ce genre de mariage est l'adultère.

           b- le rôle symbolique de l'eau

 L'eau est la source à laquelle elle boit qui incite Jean à faire sa première remarque à propos du physique de Mlle de Rosémilly. Son visage se reflète dans l'eau et encore cela suscite une remarque chez Jean. Plus tard, leurs deux visages se retrouvent l'un contre l'autre à la surface de l'eau.

           c- deux visions contradictoires du mariage

   Pierre et Mme Roland ont deux visions opposées. Mme Roland comprend tout de suite que Jean est en train de faire une demande à Mlle de Rosémilly. Pierre lui se moque.






Retourner à la page sur Pierre et Jean - Maupassant !
Retourner à la page sur l'oral du bac de français !


Merci à Emily qui m'a envoyé cette fiche...