Les Lettres persanes

Montesquieu

Synthèse et analyse





Plan de la fiche sur Les Lettres persanes de Montesquieu :
I. Un journal de voyage
II. L'aspect critique
III. Montesquieu, philosophe éclairé


    Les Lettres persanes, œuvre épistolaire de Montesquieu publiée en 1721, racontent le voyage à Paris de deux Persans, Usbek et Rica. Leur séjour, qui dure huit années, est pour eux l'occasion d'observer la société et le mode de vie des Français, leurs coutumes, leurs traditions religieuses ou politiques, et d'en faire le rapport à leurs interlocuteurs restés en Perse. Il faudra alors étudier les caractéristiques propres au roman épistolaire, l'aspect critique de l'œuvre, en dernier lieu, on pourra se demander pourquoi Montesquieu passe pour un philosophe du "Siècle des Lumières".


Montesquieu
Buste de Montesquieu (Vers 1770)
Jean-Claude-François-Joseph ROSSET, dit ROSSET père (Saint-Claude, 1706 - 1786)



I. Un journal de voyage

    Entièrement composées de lettres, Les Lettres persanes ne peuvent cependant pas être qualifiées de roman épistolaire. En effet, il serait impossible de reconstituer un schéma narratif complètement inexistant, si on excepte la fin de l'œuvre et les intrigues dans le sérail d'Usbek. C'est en fait un journal de voyage, un compte rendu de visite tenu par deux épistoliers, Rica et Usbek, et enrichi par les lettres de nombreux autres épistoliers : c'est pour cela que l'on peut parler de lettres polyphoniques.


1. Destinateurs et destinataires

2. La chronologie des Lettres persanes

   En en-tête de chaque lettre, la date et le lieu de rédaction sont indiqués ce qui permet de retracer avec précision l'odyssée de Rica et Usbek.
   Partis d'Ispahan en mars 1711, Usbek et Rica arrivent donc à Paris au mois de mai 1712, après avoir fait halte successivement à Com, Erzeron, Smyrne, Livourne, Marseille.
   On remarquera que les noms de lieux géographiques sont véridiques. Montesquieu établit donc un pacte de véracité avec son lecteur européen d'autant plus que la durée des trajets est vraisemblable vu les moyens de transport de l'époque.

3. Un roman oriental

    La dimension orientale des Lettres persanes s'inscrit dans une mode pour l'exotisme, avec en 1717, la publication des Mille et Une Nuits par Antoine Galland. De ce fait, le roman abonde en notations pittoresques, comme par exemple, les dates, référées au calendrier musulman, ou encore la lutte des eunuques pour le pouvoir. En fait, le choix de Montesquieu pour cette forme s'inscrit dans une stratégie de séduction du lecteur avec des lettres orientales assez plaisantes et faciles à lire mais surtout, faussement candides.


Un Persan - Eugène Delacroix
Homme en costume persan, vu de profil vers la gauche
Eugène Delacroix (1798 - 1863)



II. L'aspect critique

1. Biographie de Montesquieu

   Montesquieu est né le 18 janvier 1689. Il entreprend des études de droits à Bordeaux puis Paris; ses parents le destinent alors à une carrière de parlementaire.
   Dans la capitale, il rencontre les milieux savants et lettrés, mais, très attaché à sa terre et à sa région, il revint à Bordeaux, où, devenu noble de robe, il prend la charge de conseiller au parlement. En 1716, son oncle lui légua sa charge de président à mortier au parlement de Bordeaux. Il faut savoir que les magistrats qui composent cette assemblée échappent à la nomination et à la révocation royale : c'est donc une force de résistance à la monarchie absolue.
   En 1715, il épouse Jeanne de Lartigue, protestante : cette union démontre une grande ouverture d'esprit de la part du couple, sachant que l'Edit de Nantes qui accordait la liberté de culte aux protestants a été révoqué en 1685 par Louis XIV.
   De 1728 à 1731, il se rend en Hongrie, en Italie, en Hollande, en Angleterre, où il demeure plus d'un an. Tous ces voyages sont le prétexte d'une observation de la géographie, de l'économie, des mœurs et des coutumes politiques dans les pays européens.
   De retour chez lui, Montesquieu se consacra à l'étude de l'histoire et pendant encore quatorze années, il compose et remanie l'œuvre de toute sa vie. De l'esprit des lois qui paraitra en 1748.
   Il meurt en 1755.

2. Domaines d'action de la critique

3. Les moyens de la satire

    En connaissance de la censure qui s'exerçait à l'époque, Montesquieu était en droit de prendre quelques précautions lui permettant de critiquer ouvertement le 18ème siècle.

III. Montesquieu, philosophe éclairé

   Comme tout philosophe caractéristique du 18ème siècle, Montesquieu proposera sa société idéale, une société aux valeurs morales prépondérantes et soumise à un nouveau mode de fonctionnement politique.

1. L'éloge des valeurs morales

2. Un idéal politique





    Pour conclure, il faut souligner qu'à la parution de l'ouvrage, Montesquieu sera accueilli dans tous les salons et clubs parisiens où l'on prépare l'esprit de la révolution, et ce malgré sa précaution de faire paraître anonymement son œuvre. En 1728, il sera élu à l'Académie Française.
Retourner à la page sur Les Lettres persanes !
Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2016 !
Merci à Benjamin cette analyse sur Les Lettres persanes de Montesquieu