L'aigle du casque

Victor Hugo - La légende des siècles





Plan de la fiche sur L'aigle du casque (fin du poème) de Victor Hugo :
Introduction
Texte étudié
Annonce des axes
Commentaire littéraire
Conclusion


Introduction

- L'Aigle du casque appartient au recueil La légende des siècles.
- côté moral manichéen (différence entre les forces du Bien et celles du Mal)

Présenter l'auteur, Victor Hugo, et l'œuvre.
Situer le passage.

Victor Hugo
Victor Hugo



Texte étudié


Télécharger cet extrait de L'aigle du casque - de Victor Hugo en version audio (clic droit - "enregistrer sous...")
Lu par René Depasse - source : litteratureaudio.com

Victor Hugo — La Légende des siècles

IV- L’Aigle du casque

Fin du poème


Tiphaine accourt, s'élance, tombe
Sur l'enfant, comme un loup dans les cirques romains,
Et d'un revers de hache il abat ces deux mains
Qui dans l'ombre élevaient vers les cieux la prière ;
Puis, par ses blonds cheveux dans une fondrière
Il le traîne.
Et riant de fureur, haletant,
Il tua l'orphelin et dit : Je suis content !
Ainsi rit dans son antre infâme la tarasque.

*

Alors l'aigle d'airain qu'il avait sur son casque,
Et qui, calme, immobile et sombre, l'observait,
Cria : Cieux étoilés, montagnes que revêt
L'innocente blancheur des neiges vénérables,
Ô fleuves, ô forêts, cèdres, sapins, érables,
Je vous prends à témoin que cet homme est méchant !
Et cela dit, ainsi qu'un piocheur fouille un champ,
Comme avec sa cognée un pâtre brise un chêne,
Il se mit à frapper à coups de bec Tiphaine ;
Il lui creva les yeux ; il lui broya les dents ;
Il lui pétrit le crâne en ses ongles ardents
Sous l'armet d'où le sang sortait comme d'un crible,
Le jeta mort à terre, et s'envola terrible.




Annonce des axes

I. Un texte épique
II. Un récit fantastique
III. Un récit moral



Commentaire littéraire

I. Un texte épique

- style épique dû au thème qui se prête à l'épopée
- une mise en valeur du style bien définie : deux personnages
- champs lexicaux de la rapidité et de la violence
- de nombreuses comparaisons
- deux personnages parlent : Tiphaine et l'Aigle
- violence due : aux paroles, au thème, à la structure, à l'attitude des personnages, aux comparaisons amplificatrices
- enchaînement des actes aux paroles introduit par " Cela dit "
Mais le fantastique intervient aussi.


II. Un récit fantastique

- L'apparition de l'Aigle n'est pas immédiate.
- Dans la première partie : le récit reste dans le cadre humain avec des lieux naturels et des personnages humains
- Le fantastique apparaît dans la seconde partie : il se détache avec " alors ", qui annonce un rebondissement.
- L'aigle du casque représente un symbole guerrier, qui va s'avérer être vivant avec une conscience malgré qu'il semblait être immobile dans le casque.
- L'aigle se met à parler avec violence : " cria " (vers 11). Il prend la nature à témoin et émet un jugement de valeur.
L'Aigle a donc une conscience intellectuelle et morale.
- Présence d'armes : bec, ongles : l'Aigle, bien que humanisé, reste un animal par ses actions. C'est un être vengeur avec une conscience.
- 2 comparaisons
- Graduation ascendante dans l'intensité de l'horreur
- Dans derniers vers : antithèse soulignant le côté fantastique
- Aigle ne reprend pas sa place initiale mais repart dans les hautes sphères (d'où il est issu ?)


III. Un récit moral

- Avec des valeurs morales
- Tiphaine = représentation du Mal, car il y a 'haine' dans son nom => connotation
- Certaine méchanceté sans merci : soulignée par l'Aigle
- Attributs de Tiphaine caractérisés par trois verbes juxtaposés au présent : cela donne de la rapidité et insiste sur la violence de Tiphaine.
- Comparaison avec un loup : à cause du côté bestial avec une certaine cruauté gratuite et perverse.
- Action dégradante pour l'adversaire : action symbolique
- Marque de méchanceté
- Comparaison avec un monstre
- Adversaire = un enfant innocent. Il s'agit donc d'un combat inégal.
- L'enfant apparaît comme un martyr car il avait une attitude religieuse, donc faible.





Conclusion

L'aigle du casque a un certain relief dû aux tonalités épique et fantastique, puis aux aspects moral.
Oiseau = guerrier

Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à Stéphanie pour cette analyse de L'aigle du casque de Victor Hugo