Hommage à la vie

Supervielle





Plan de la fiche sur Hommage à la vie de Supervielle :
Introduction
Texte de Hommage à la Vie
Annonce des axes
Commentaire littéraire
Conclusion


Introduction

    Le poème Hommage à la vie change des poèmes habituels de Jules Supervielle par sa joie de vivre. C'est un poème de 40 vers sans strophe, mais on peut le découper en plusieurs parties introduites par "C'est beau" puis par "D'avoir". On peut penser que le locuteur est un homme en général, mais on découvre au dernier vers que c'est l'auteur qui parle.


Texte de Hommage à la Vie

Hommage à la Vie


C'est beau d'avoir élu
Domicile vivant
Et de loger le temps
Dans un coeur continu,
Et d'avoir vu ses mains
Se poser sur le monde
Comme sur une pomme
Dans un petit jardin,
D'avoir aimé la terre,
La lune et le soleil,
Comme des familiers
Qui n'ont pas leurs pareils,
Et d'avoir confié
Le monde à sa mémoire
Comme un clair cavalier
A sa monture noire,
D'avoir donné visage
A ces mots : femme, enfants,
Et servi de rivage
A d'errants continents,
Et d'avoir atteint l'âme
A petit coups de rame
Pour ne l'effaroucher
D'une brusque approchée.
C'est beau d'avoir connu
L'ombre sous le feuillage
Et d'avoir senti l'âge
Ramper sur le corps nu,
Accompagné la peine
Du sang noir dans nos veines
Et doré son silence
De l'étoile Patience,
Et d'avoir tous ces mots
Qui bougent dans la tête,
De choisir les moins beaux
Pour leur faire un peu fête,
D'avoir senti la vie
Hâtive et mal aimée,
De l'avoir enfermée
Dans cette poésie.

Jules Supervielle




Annonce des axes

I. Etapes de la vie
II. La relation espace-temps
III. La relation affective



Commentaire littéraire

I. Etapes de la vie

- naissance
- découverte du monde
- découverte de l'amour
- création d'un passé
- création d'une famille
- découverte de la charité et conseiller ses semblables
- découverte de soi, intériorisation du regard : harmonie corps et esprit
- vieillesse : ni négative ni positive mais simplement acceptée
- découverte de la souffrance et de la patiente (et acceptée grâce à la patiente)
- poésie : pas de mots sophistiqués, mots simples = autant de poésie.


II. La relation espace-temps

1. Temps

La vie est représentée dans le temps présent.
    - "loger le temps"
    - vers13 : le présent devient passé -> il a une mémoire
    - le cavalier = temps qui passe et représente les moments insaisissables de la vie.
    - vieillesse physique qui laisse des traces
    - "vie hâtive" : retient la vie par la poésie. Montre que la vie passe vite.

2. Espace

    - cœur
    - jardin
        => monde miniature : enfance, découverte surtout tactile ("mains")
    - terre, lune, soleil deviennent des familiers
    - monde
    - rivages et continents. Le rivage représente le but pour le voyageur.
    - L'ombre sous le feuillage
Le monde est d'abord tout petit -> l'enfance, puis s'agrandit au fur et à mesure de la découverte. A la fin l'ombre sous le feuillage représente la vie oisive de retraité.


III. La relation affective

    - "C'est beau" 2 fois repris par "d'avoir" 11 fois.
    - "aimer", "confier", "familier" montrent les liens affectifs et ont un côté rassurant.
    - Regard sur soi fait d'acceptation : acceptation de la vieillesse et de la souffrance.
    - Rapport avec les mots : le poète a le privilège d'avoir une relation de compréhension avec le monde.





Conclusion

    Le poème Hommage à la vie a été écrit pendant la guerre et dans ce poème le rôle du poète, qui sent la vie menacée, est de ressentir sa valeur et de la fixer telle quelle. Ce qui oppose ce poème au spleen baudelairien et à Pierrot de Verlaine.

Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à Claire pour cette analyse sur Hommage à la vie de Supervielle