Les fusillés de Châteaubriant

René Guy Cadou (1920 - 1951)





Plan de la fiche sur Les fusillés de Châteaubriant de René Guy Cadou :
Introduction
Texte de Les fusillés de Châteaubriant
Annonce des axes
Commentaire littéraire
Conclusion


Introduction

     Lorsqu'il y avait un acte de résistance, les Allemands se vengeaient en prenant des otages, parfois innocents et les fusillaient. Ils faisaient cela pour que la population se désolidarise de la résistance. René Guy Cadou est un poète d'une grande simplicité (malgré le fait qu'il soit marqué par le surréalisme). Le poème Les fusillés de Châteaubriant est composé de deux strophes : un quintil et une strophe de 20 vers. Les vers sont libres, Cadou veut se démarquer dans la structure du poème. Il décrit ici l'instant avant l'exécution, lorsque les condamnés se remémorent certains beaux moments de leur vie.


Texte de Les fusillés de Châteaubriant

Les fusillés de Châteaubriant

Ils sont appuyés contre le ciel
Ils sont une trentaine appuyés contre le ciel,
Avec toute la vie derrière eux
Ils sont pleins d’étonnement pour leur épaule
Qui est un monument d’amour

Ils n’ont pas de recommandation à se faire
Parce qu’ils ne se quitteront jamais plus
L’un d’eux pense à un petit village
Où il allait à l’école
Un autre est assis à sa table
Et ses amis tiennent ses mains
Ils ne sont déjà plus du pays dont ils rêvent
Ils sont bien au dessus de ces hommes
Qui les regardent mourir
Il y a entre eux la différence du martyre
Parce que le vent est passé là où ils chantent
Et leur seul regret est que ceux
Qui vont les tuer n’entendent pas
Le bruit énorme des paroles
Ils sont exacts au rendez-vous
Ils sont même en avance sur les autres
Pourtant ils disent qu’ils ne sont plus des apôtres
Et que tout est simple
Et que la mort surtout est une chose simple
Puisque toute liberté se survit.

René Guy Cadou



Annonce des axes

I. Évocation de l'exécution ou reconstitution de l'exécution
II. Présence de la vie
III. Un poème engagé



Commentaire littéraire

I. Évocation de l'exécution ou reconstitution de l'exécution

Répétition de "ils" : les fusillés ne sont pas nommés, "une trentaine" : groupe indéfini d'hommes anonymes.
"ils sont appuyés contre le ciel": le ciel représente ici la mort qui est proche, ils sont près à basculer dans l'autre monde : la mort. Il y a sûrement une vie après la mort.
"ils ne se quitteront jamais plus" : fraternité, solidarité face à la mort. Le futur représente la certitude.
Les exécutés du poème de Cadou représentent toutes les personnes exécutées parce qu'elles combattaient pour leurs idées. L'auteur veut rendre hommage à tous les exécutés innocents. Il est leur porte-parole.
"toute la vie derrière eux" : image, périphrase.
Partir : euphémisme qui signifie mourir. Vers 12 : tout est fini, vers 14 : "mourir", vers 13 et 14 : enjambement.
"vont les tuer" : futur proche, la mort est face à eux.
L'auteur n'a pas peur de cette mort mais est indigné par cette façon de mourir.


II. Présence de la vie

Vers 4 : "épaule" : soutien, fraternité, elle est faite pour donner de l'amour aux autres, pour s'appuyer. Ces êtres sont pleins de vie, d'amour ,"épaule" : valeur symbolique.
Leur univers est simple, ancré dans le réel.
"exact au rendez-vous" : rendez-vous avec la mort. Cela représente le côté tragique du destin.
Paradoxe de la vie car le thème du poème est la mort. Il n'y a plus de lyrisme individuel, mais un sentiment collectif.


III. Un poème engagé

Vers 13 : cette mort leur donne une certaine supériorité.
Vers 15 : ils meurent pour leurs idées. Vers 19 : ils chantent la liberté, le poème fait revivre leurs chants.
Valeurs principales : liberté, solidarité, fraternité, égalité.
Le poème fait revivre leur mémoire.




Conclusion

     René Guy Cadou, grâce au poème, fait passer des idées et valeurs humanistes fondamentales. La représentation de la mort montre la supériorité des martyres qui ont combattu pour la liberté, pour que leurs idées soient reconnues. Le poète rapporte la mémoire de ces innocents exécutés pour leurs idées d'égalité et de liberté.

Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à celui ou celle qui m'a envoyé cette analyse de Les fusillés de Châteaubriant de René Guy Cadou