Esprit critique, esprit scientifique

Extrait de "Pensées sur la comète" - 1683 - Pierre Bayle







Plan de la fiche sur Pensées sur la comète de Pierre Bayle :
Introduction
Annonce des axes
Commentaire littéraire
Conclusion


Introduction

    Pierre Bayle (1647-1706) était professeur de philosophie. Il a milité contre l'intolérance, les préjugés et les superstitions. Héritier de Descartes, c'est un des précurseurs des philosophes du XVIIIème siècle. Dans Esprit critique, esprit scientifique, Pierre Bayle veut prouver que les comètes ne sont pas présages de malheurs mais des phénomènes naturels.

Pensées sur la comète
Pensées diverses sur la comète




Lecture du texte


Annonce des axes

I. Stratégie et évolution du raisonnement
II. Démonstration



Commentaire littéraire

I. Stratégie et évolution du raisonnement

Le texte est construit sur 2 syllogismes ("si….,or…, donc…").
1er paragraphe : introduction, annonce le plan.
2 mots clés "cause des malheurs" et "signe des malheurs".
2ème paragraphe : il démontre en s'appuyant sur un syllogisme que les comètes ne sont pas la cause des malheurs.
3ème paragraphe : il démontre que les comètes ne sont pas le signe des malheurs.


II. Démonstration

1ère partie :
      - Il part d'une observation, d'une constatation "tout ce qu'on peut prouver se réduit à peu de choses"
      -> aucune relation de cause à effet
      - Il fait ensuite une comparaison qui montre la stupidité de la cause à effet.
      - Pour appuyer cela il fait une deuxième observation qui montre qu'il n'y a pas plus de malheur avant qu'après.
      Grosse critique : "raisonner pitoyablement".

2ème partie :
      - Là encore, il part d'une observation "il faudrait que dieu…" il s'appuie sur un syllogisme "si… il faudrait…, or…"
        gradation et rythme ternaire "qui… qui… qui"
        il dément le syllogisme : "au contraire"
            => "parfois invisibles" "dépouillées"
            => "soumise à la juridiction du soleil"
      Donc ce sont des phénomènes naturels.
Dieu préside la marche du monde mais n'intervient pas : il n'annonce pas les malheurs.





Conclusion

    Grâce à un raisonnement rigoureux, Bayle démontre que les préjugés sont fondés sur des raisonnements erronés et montre que les miracle ne sont que des phénomènes naturels.
    Bayle est adepte du mouvement rationaliste. Ce texte peut se rapprocher de La dent d'or de Fontenelle.

Retourner à la page sur l'oral du bac de français 2017 !
Merci à Claire pour cette analyse sur Pensées sur la comète de Pierre Bayle