Biographie de La Fontaine


LA FONTAINE, Jean de
(Château-Thierry 1621 - Paris 1695)

La Fontaine


La Fontaine
Gravure de Migneret d'après Pingret
« Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » de Jean de La Fontaine
Extrait de Le Lièvre et la tortue


    Après avoir commencé sa carrière comme avocat, Jean de La Fontaine s'installe à Paris et décide de se consacrer à la littérature. La publication du poème héroïque L'Adonis (1658) lui vaut l'admiration et la protection du surintendant Fouquet. Cadeau empoisonné, puisqu'en 1661, alors qu'il est en train de composer Le Songe de Vaux, Fouquet est disgrâcié, arrêté et enfermé par le roi. La Fontaine est donc privé de son protecteur, et poursuivi par la disgrâce royale pour sa fidélité à M. Fouquet. Il juge alors prudent de s'éloigner de la capitale et part un temps dans le Limousin.

De retour à Paris, sa carrière reprend, avec, de 1664 à 1674, la publication des Contes, qui lui apporteront le succès.

En 1668, il publie Les Fables dont le premier recueil est destiné au dauphin. Empruntant des sujets à Esope, Phèdre ou encore à d'autres modèles (Pilpay, Abstemius...), il donne à ses petits récits une vie intense et un tour plaisant; on y retrouve l'habile et malicieux narrateur des Contes. Quant à la morale, elle n'est pas dogmatique (le dogmatisme est un penchant à affirmer quelque chose de façon catégorique): La Fontaine enrichit les préceptes traditionnels de ses réflexions personnelles et de son expérience de la vie. Sans pour autant être sa seule création, les Fables resteront incontestablement son chef-d'œuvre.

Pour vivre, il se place sous la protection de la duchesse d'Orléans, de 1664 à 1672, puis s'installe chez son amie Mme de La Sablière, chez qui il restera de 1673 à 1693. Malgré les réticences de certains membres qui considèrent ces œuvres licensieuses, il est élu à l'Académie française en 1683. Il mène une vie mondaine assez brillante, fréquentant les écrivains les plus renommés de son temps : La Fayette, Sévigné, Boileau, Molière, Racine, La Rochefoucauld.

Les deux dernières années de sa vie, cependant, il devient le protégé de M. et Mme d'Hervart, renonce à la vie mondaine, renie ses Contes et se consacre à la méditation. C'est dans cet état d'esprit qu'il meurt en 1695.


Quelques commentaires et lectures audio des Fables les plus célèbres de Jean de la Fontaine :
      Le loup et l'agneau
      Le chêne et le roseau
      Le coche et la mouche
      La mort et le bûcheron
      Les obsèques de la lionne
      Le rat qui s'est retiré du monde

Les fables en audio sont lus par par René Depasse - source : litteratureaudio.com


Retourner au choix des biographies !
Retourner à la page sur l'oral du bac de français !